Humeur

Organiser un Gang Bang : Le Guide Ultime !

Depuis 2001, date à laquelle j’ai organisé mon premier Gang Bang, beaucoup d’hommes me demandent des conseils. Car ils veulent se lancer dans l’organisation de soirées libertines. Mais le manque de temps m’avait empêché jusqu’à maintenant de rédiger cet article. Et il me paraissait ô combien important de le rédiger, afin d’éviter de faire tout et n’importe quoi. Malheureusement force est de constater depuis le temps que je fréquente ce milieu, que c’est malheureusement le cas. Organiser un gang bang ou une soirée libertine est un exercice facile. Cependant plusieurs conditions sont impératives pour y parvenir, que nous allons détailler au travers de cet article.

Organiser un gang bang

Organiser un gang bang grâce à un mentor

Cela paraît évident, mais si vous prétendez vouloir organiser un gang bang, commencez par fréquenter les soirées privées de qualité. Et évitez les soirées payantes bien souvent organisées par des médiocres qui ne connaissent rien au libertinage. A ce sujet je vous invite à lire cet excellent article sur la démocratisation du libertinage. Donc il vous faudra un guide, un mentor qui vous évitera de faire tout et n’importe quoi. D’ailleurs, le mien s’appelle Philgbo, j’en parle dans l’article précédemment cité.

Ce mentor aura besoin d’un lieutenant qui sera peut être vous. Et si la confiance s’instaure entre vous, vous aurez tout le loisir de pouvoir participer à ses soirées. Et observer le déroulement du gang bang organisé ou de la soirée libertine. Vous êtes le G.B.O : le Gang Bang Organizer,donc le chef d’orchestre. Aussi c’est à vous de fournir le bon tempo. Pour bien organiser un gang bang, il vous faudra être patient, et observer.

Un groupe de libertins aguerris qui connaissent la partition

  • Pour commencer; choisissez un écrin de qualité. Eviter à tous prix le garage automobile glauque avec des toilettes à la turc !
  • Réunissez des hommes libertins fiables, ponctuels, propres sur eux que vous trouverez sur des sites qui font référence comme Wyylde
  • Adoptez la cooptation, qui mieux qu’un homme de votre groupe pour recommander un ami à lui ?
  • Si vous prétendez organiser dans Paris ou ailleurs ne mentez pas en organisant dans une ville de banlieue
  • Constituez un groupe hétéroclite composé d’hommes blancs, noirs, ou autres.
  • Faites valoir votre expérience d’organisateur, si par exemple vous pensez que le scénario du mari n’est pas le bon, faites le lui savoir.
  • N’organisez que des soirées avec un maximum de cinq hommes qui se connaissent tous. Cela préserve le côté intimiste de la soirée. En effet n’oubliez pas que bien souvent ce sont les maris qui souhaitent plus d’hommes pour leurs femmes, qui elles ne le souhaitent pas forcément.

Une fois que vous avez trouvé ces hommes qui justifient de témoignages positifs, assurez vous que leur vision du gang bang est la même que la vôtre. Or, j’ai déjà vu, à des soirées libertines auxquelles j’étais invité, des hommes qui tombaient amoureux des femmes présentées. En somme, n’oubliez pas qu’il s’agit d’un jeu et nous ne sommes pas là pour tomber amoureux, mais jouer !. En d’autres termes, dans la pratique idéal du gang bang, tous les hommes doivent s’amuser avec la dame, ne soyez pas égoïste, soyez altruiste.

Organiser un gang bang

Organiser un gang bang mais avec des pratiques irréprochables

  • Refusez catégoriquement des pratiques sexuelles non protégées
  • Utilisez uniquement des préservatifs de qualité comme Durex ou Manix . Et assurez-vous que vos complices en aient tous 12 sur eux.
  • Faites vous respecter de la femme ou du couple, si pas de respect annulez la soirée. Par exemple refusez un couple annonçant au dernier moment que la soirée serait photographiée ou filmée. Mais aussi refusez un couple qui n’a pas la correction de vous avertir de son retard.
  • A votre tour respectez la femme et les pratiques imposées par celle-ci, c’est sa soirée, pas la vôtre. Idem si il s’agit d’un couple.
  • Aussi, refusez les jeans, baskets, Muscador en soirée, et imposez le dress code à vos soirées : pantalon/chemise/chaussure.
  • Hygiène irréprochable et pilosité contrôlée de près seront appréciées de toutes.
  • Basez le relationnel sur la confiance. Par exemple sachez que les membres de Gang Bang à Paris ne voient jamais les photos des participantes avant une soirée.

L’arme absolue sera une logistique redoutable

Vous êtes le référent de l’organisation donc tout doit se passer comme convenu. En bref, si ce n’est pas le cas, c’est à vous qu’on demandera des comptes… Ne l’oubliez donc pas !

  • Arrangez-vous pour venir avant tout le monde sur place. Et ce, pour tout préparer et repérer l’endroit, en particulier le quartier et ses places de stationnement. Repérez le parking le plus proche, et donnez l’information aux participants de la soirée. En effet, avec le temps, j’ai constaté que cette pratique plait.
  • Vous aurez bien évidemment dans votre sac des lingettes au cas où, et du lubrifiant. En effet organiser un gang bang ne doit rien laisser au hasard.
  • Vos complices amèneront chacun une bonne bouteille de Champagne de marque. Bien évidemment, exit ceux qui ne joueraient pas le jeu.
  • Rassurez tout le monde en insistant sur le côté ludique de la soirée. A vrai dire, si vous ne bandez pas ce n’est pas grave, d’autres banderont à votre place…

Comment éviter de se faire blacklister

  • Acceptez un manquement aux règles du groupe de la part d’un homme qu’une fois mais pas deux. Et, à la deuxième fois vous vous passerez de lui
  • La femme étant la reine de la soirée, n’oubliez pas à cet égard que c’est elle qui décidera de la fin des festivités.
  • Bloquez votre soirée et ne partez donc pas après éjaculer, la femme vient pour vous, faites lui honneur
  • Laissez votre portable de côté, vous êtes surtout là pour Madame.
  • En votre qualité d’organisateur, si vous prévoyez trois hommes, faites en venir trois et pas cinq. Comme je le constate de plus en plus chez ceux qui font payer !
  • Si Madame n’aime pas les hommes blonds ou noirs ou bruns, de fait, tenez en compte. Et ne faites pas venir un homme ne correspondant pas.

Organiser un gang bang

Ainsi, il est facile d’éviter de se louper, et cela vous permettra de bien organiser un gang bang. En fait, l’avantage des hommes de mon groupe, est qu’ils se connaissent depuis de nombreuses années. Donc pas besoin de se parler, tout le monde a sa partition en tête. Cela aura pour effet de rassurer le couple ou la femme.

Comment bien organiser une soirée libertine

  • Encore une fois, l’écrin de la soirée libertine est très important, car il doit être spacieux, propre. Et doit avant tout contenir assez de coins câlins pour bien s’amuser. Sans oublier dans l’idéal : deux douches et deux toilettes. Disposez plusieurs matelas dans la même pièce, dans ces conditions, tout le monde pourra jouer dans le même plateau.
  • Disposez les matelas avec élégance, en effet l’élégance rassurera toujours les invités.
  • Assurez vous que l’endroit vous est prêté, ce qui permettra donc d’organiser une soirée gratuite. En revanche ne vous leurrez pas, ce n’est parce que les hommes payent que la soirée sera réussie, cf l’article du Parisien, ou encore celui-ci, enfin ce dernier article.
  • Dans toutes les pièces où vous jouerez, disposez lingettes et poubelles. De sorte que personne ne se sentent mal à l’aise
  • Si vous demandez des encas salés ou sucrés, prévoyez en conséquence les assiettes et couverts.
  • Préférez les verres en plastique, afin d’éviter les bris de verre, notamment afin d’éviter de se blesser.
  • Disposez des bougies partout là où cela semblera utile afin de créer une ambiance propice au jeu. A cet égard, sachez que Milass excelle dans ce domaine.
  • Enfin, prévoyez un portable totalement chargé, et gardez votre téléphone à côté de vous. Car les sollicitations dans la première heure de la soirée ne vont pas manquer.

Le bon déroulement de la soirée libertine

Comme vous le savez peut être, chaque année, j’organise une soirée libertine dans les Alpes Maritimes appelée soirée Blanche. Cette soirée est réservée aux couples libertins. Du reste, des petits détails que j’ai mis en place ont marqué les esprits :

  • Deux hommes à l’accueil vérifiaient les inscriptions, et les conditions demandées. En conséquence, nous évitions les impairs
  • Une rose blanche donnée à chaque participante, permettait à celle-ci de sentir qu’elle était la reine de la soirée
  • Une bouteille de marque Ruinart était demandé afin de préserver le côté exclusif de la soirée.
  • le parcours jusqu’aux marches de la demeure balisé de bougies, donc permettait à l’élégante, chaussée de talons, d’éviter de tomber.
  • Enfin votre serviteur avait demandé à chacun de venir avec son drap de bain. En fin de compte pour pouvoir disposer de la piscine et se doucher. Sans oublier que par sécurité, j’avais demandé à chacun d’apporter son gel douche. Et ce même si, la maison en disposait déjà.
  • Prévoir une plage d’une heure trente maximum pour accueillir les invités. Ce qui permet en d’autres termes. à l’organisateur, d’éviter que l’ambiance ne retombe.
  • Fermez les portes après cette heure trente, afin de vous faire respecter, et n’acceptez plus personne après.
  • Assurez-vous ne ne pas accueillir plus de couples que l’endroit ne le permet. contrairement à la plupart des soirées payantes.
  • Soyez malin et touchez un mot aux invités sur le respect de l’endroit. Par exemple en n’oubliant pas de jeter son préservatif dans la poubelle.

Une soirée libertine réussie mais pas pour tout le monde

Un site internet ou un blog vous permettra d’avoir la vitrine de votre organisation. Mais là encore, évitez de mentir, ou de copier les autres… Certains en effet plagient mon site, et veulent nous faire croire qu’organiser est un métier… Ou encore que les femmes payent pour participer à leurs soirées. Néanmoins et heureusement, les plus belles soirées libertines organisées le sont par de vrais amateurs !. Par ailleurs sachez que ce n’est même pas moi qui l’affirme

Nous arrivons à la fin des conseils, qui je l’espère, seront suivis par le plus grand nombre. Et ce afin d’éviter de se planter lamentablement. Mais n’oubliez jamais de mettre tout de votre côté pour réussir votre soirée. Organiser un gang bang, ou une soirée libertine nécessitent de toujours se remettre en question. Une soirée réussie  le sera pour tel couple, mais pour tel autre, sa perception sera différente…

Essayez de savoir pourquoi, en rédigeant un petit mail au(x) couple(s), qui permettra à chacun d’y voir plus clair. Donc, si cet article vous a plu, mais que vous avez des questions, passez par le formulaire de contact, ou laissez-nous un commentaire.

A vous de vous lancer pour savoir parfaitement comment organiser un gang bang ou une soirée libertine, et devenir le GBO de la place de Paris, ou d’ailleurs :).

Crédits Photos : Gang Bang à Paris

La démocratisation du libertinage est vouée à l’échec

La démocratisation du libertinage est un non sens mais je vais tenter de vous expliquer pourquoi. Pour commencer , un peu d’histoire, nous sommes en Juin 2001, je regarde l’ émission « Ciel mon mardi« . Et un certain Philgbo apparaît à la France entière. Il nous explique maladroitement en quoi consiste l’organisation de soirées libertines… Le milieu libertin ne lui pardonnera jamais. A juste titre du reste, car je reste persuadé que le libertinage n’a pas besoin des éclairages de ce type de médias…

la démocratisation du libertinage

Quels sont les responsables de la démocratisation du libertinage ?

La presse généraliste et celle en manque de sensations, amusez-vous par exemple à taper cette recherche sur Google, ou encore celle-ci, et vous constaterez que ceux qui parlent le mieux du libertinage ne sont pas ceux qu’on attend. Mais les responsables sont aussi et surtout les médias télévisés. Je me souviens, par exemple, avoir refusé les sollicitations de feu Delarue. Mais aussi d’Evelyne Thomas, ou encore Bataille et Fontaine. Le premier voulait que je m’ exprime dans le cadre de son émission « Ça se discute« . Dont le titre racoleur était : « la France est-elle le pays du libertinage« . La seconde voulait m’inviter dans son émission « C’est mon choix« . Enfin les deux derniers dans une émission tout aussi nauséabonde : « C’est off« . Bien évidemment j’ai refusé, car cela n’apporterait rien de plus ni au libertinage, ni à l’organisation de soirées libertines.

Le Cap d’Agde, l’autre responsable de la démocratisation du libertinage

Là aussi, il y a matière à disserter, il y a ceux qui adorent, et ceux abhorrent. Pour ma part, je garde un souvenir mitigé de ce camps naturiste petit à petit envahi par les libertins. Et justement, la démocratisation du libertinage y est un échec de plus en plus cuisant… Comment ne pas évoquer des lieux comme le tantra club où on y laisse rentrer tout et n’importe quoi. En effet, vous y trouverez des hommes en jeans et baskets, aux comportements abjects. Mais qui sous le prétexte d’avoir payé, se permettent de vous bousculer pour « tirer un coup ». En quoi peut-on parler de libertinage en voyant de telles pratiques ?. Je l’ai vécu, je peux en parler, cela date de l’été 2017, j’étais accompagné de Milass. Idem pour le quai des Anges, où j’étais invité par un couple…

L’organisateur de soirées libertines payantes bien souvent irresponsable

C’est sans doute l’aspect de mon article qui est à mon sens le plus intéressant. Car il cristallise à lui tout seul les dérives de l’organisation de soirées libertines en France. Comment ne pas pester en effet, contre ces pseudos professionnels, qui d’ailleurs pour la plupart grugent l’urssaf et l’administration fiscale Française… Lesquels nous expliquent qu’ils démocratisent le libertinage, mais oublient de préciser dans le même temps, que cela s’accompagne d’une participation financière conséquente. A cause de vous messieurs les fossoyeurs du libertinage de qualité, il n’y a pas un jour où je ne reçoive une demande d’un sombre abruti ne sachant ni lire, ni écrire me demandant : « quand est-ce qu’aura lieu le prochain plan ? ». Vous habituez les hommes seuls à de mauvaises pratiques … Sans compter que pour vous démocratiser, c’est demander en contrepartie de l’argent, un bien joli oxymore…

Le muscador et le jean basket : l’antithèse des codes du libertinage

IL y a des codes dans ce milieu, des codes de bienséance. Mais comment affirmer ou écrire ici où là qu’on peut accepter l’entrée d’une soirée libertine privée à un gus, qui ne fera même pas l’effort de soigner sa tenue. Et dont la boisson sera une bouteille de muscador. Comment organiser un gang bang en réunissant des hommes qui ne se connaissent pas et dont c’est la première fois. Il y a quelque chose de dérangeant… Messieurs de grâce, faites un effort, ne serait ce par respect pour ceux qui étaient là avant vous… Le pire est que beaucoup ne se disent pas libertins… Fallait-il le préciser ?. Depuis 2001,  date de la fondation du groupe Gang Bang à Paris, je ne fais appel qu’à des libertins confirmés. Je lutte contre la démocratisation du libertinage avec courage et conviction.

Les sites de rencontres libertines responsables mais jamais coupables

Encore une fois, j’aimerai comprendre l’inexplicable. Comment des sites de rencontres libertines peuvent laisser cohabiter des clubs échangistes et des organisateurs de soirées privées payantes. Les clubs font payer, quoi de plus normal. Par contre le constat que je fais en 2018 est que je suis un des seuls à ne pas demander de participations financières pour l’organisation de soirées libertines, que j’exerce avec le plus grand des bonheurs en total amateur. Vous verrez que prochainement, les clubs échangistes attaqueront en concurrence déloyale ces pseudos professionnels de l’organisation. Professionnels qui bien souvent n’en sont pas…

Recruter sur des sites d’annonces gratuites pour trouver des libertins

Je croyais avoir tout vu mais il semblerait que la bêtise n’est pas de limites. Comment peut-on recruter des libertins sur des sites comme Wannonce ?. Comment peut-on tomber si bas, et manquer à ce point là le respect à tous ceux qui ont oeuvré depuis tant d’années pour un libertinage propre ?. A quoi servent donc les sites des professionnels de l’annonce libertine comme Wyylde et autres. Jusqu’où ira donc le nivellement par le bas ?, je vous le demande…

Le manque de discrétion contraire aux règles du libertinage

De plus en plus, je constate que beaucoup ne peuvent s’empêcher d’avoir la langue bien pendue. Ils nous narrent ici où là, avec quel people ils ont libertiné, ou qui est venu à leurs soirées. Encore une fois qu’est ce que cela peut bien apporter à ce milieu, à part le desservir. Vous n’avez pas idée, depuis 2001 du nombre de personnalités que j’ai croisé. Mais vous conviendrez aisément que je ne souhaite pas communiquer là-dessus.

Le libertinage réservé à une élite comportementale

Je le dis et le répète, le libertinage est réservé à une élite. Mais pas à une élite sociétale, tout le monde a en effet le droit de libertiner, le chef d’entreprise comme l’ouvrier. Mais à une élite comportementale, et là encore une fois nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Un homme novice et maladroit abordant un couple au cap d’Agde cet été, d’une façon si grossière, qu’une libertine, témoin de la scène lui fit un scandale à voix haute. Le constat est le même : pas de sélection à l’entrée au cap, encore moins dans ses clubs. Idem à Paris, pour la plupart de soirées privées payantes. Messieurs, montrez-vous à la hauteur. Et n’oubliez surtout pas que vous êtes les mentors de ceux qui viennent à vos soirées.Il vous sera toujours possible de ne pas répéter vos erreurs afin que ceux-ci justement partent sur de bonnes bases…

Pour toutes ces raisons, je l’affirme ici haut et fort : « la démocratisation du libertinage est vouée à l’échec« .

Crédits Photos : Gang Bang à Paris