L’appel du mojito et du saphisme

Serena goûte aux joies du saphisme

Serena fait partie de ces provinciales bourgeoises à l’élégance naturelle. Elle revendique deux pêchés mignons : le mojito et le saphisme. Et en quatre soirées organisées pour elle, la moitié contenait son breuvage préféré et au moins une autre femme. De nouveau Victor nous ouvrit les portes de son luxueux appartement Haussmannien. Quand elle arriva, je pus constater que les bruits des talons d’une femme m’ont toujours excité. Cela devrait-il faire l’objet d’une discussion sur notre compte Twitter ?

Une experte de la feuille de rose

Serena adore également une pratique : la feuille de rose , qu’elle exécute avec brio tant sur une femme que sur un homme. Son autre qualité est qu’elle adore lancer les débats, donc être active sur une femme quand elle sent celle-ci plus timide qu’elle. Il était 22 heures quand l’autre femme sonna, Serena se précipita pour l’accueillir. Ni votre serviteur, ni personne n’eut le temps ou le droit de le faire. Puis elle lui servit une coupe de champagne, l’installa sur le canapé rouge… Et l’embrassa fougueusement, avant de soulever sa jupe et lui lécher le sexe et l’anus.

Le saphisme : la cerise sur le gateau

Serena adore switcher, en d’autres termes, basculer d’ un état à l’autre en fonction de son partenaire. Mais elle considère une femme comme le préliminaire à sa gourmandise. D’ailleurs elle est domina avec les femmes et soumise avec les hommes, et l’ordre ne pourra jamais être bouleversé. Elle dévore avec autant de plaisir une femme qu’elle ne se laisse dévorer par un homme. Une magnifique jeune Antillaise nous rejoint bientôt. Malgré son jeune âge : 20 ans, elle ne se laissa guère impressionner par Serena, l’autre femme, ou encore par les hommes présents. Et se retrouva bientôt allongée sur le lit copieusement fistée par Serena, laquelle se faisait sodomiser par Jeremie…

Crédits Photos : Gang Bang à Paris

1 réponse

Laisser un commentaire