La métamorphose du papillon3 min de lecture

Mise à jour il y a

L’histoire que je vais vous raconter n’est pas un récit gang bang. D’abord elle ne concerne que deux protagonistes. Ensuite, elle est pour le moins déroutante… En effet, elle raconte l’histoire d’une formidable métamorphose, celle d’une jeune femme qui devint femme, d’une chenille qui devint papillon… Notons que ce processus prit des années. Donc, cInq ans après, je me devais, fidèles lectrices et lecteurs, de mettre en lumière cette femme qui m’a marqué et qui me marque encore… Avant tout, voici comment m s’est transformée en Julia pour redevenir M. Voici le récit de la métamorphose du papillon

La première rencontre avec la jeune femme : La métamorphose du papillon

La première rencontre avec la jeune femme

Pour commencer, une fois n’est pas coutume, je fis la rencontre de la déliciseuse m sur Tinder. m avait soif de soumission, moi de domination. Quant au match, il fut entre nous immédiat. Avant tout, la première rencontre se passa à la sortie de sa faculté. A vrai dire, je me souviens de cet instant, gravé dans ma mémoire. Egalement, de cette jeune femme qui n’avait pas froid aux yeux, de cet après-midi ensoleillé… Puis, nous fîmes connaissance en roulant, elle intimidée mais décidée, moi donnant l’image de l’homme mature confiant. Quant à notre premier séance bdsm, elle eut lieu immdiatement dans un hôtel aux abords de son université.

Notre première séance BDSM avec Julia

Notre première séance BDSM avec Julia

m partit se préparer dans la salle de bain. mais à peine en sortait-elle, que d’une voix ferme et autoritaire, je lui ordonnais de me rejoindre à quattre pattes. Je la sentais destabilisée, mais percevais déjà sa soif de bien faire… Même si nous ne le savions pas encore, ni elle, ni moi, nous étions amenés à nous revoir… Aussi, une fois mon costume de dominateur revêtu, mon regard changeait. Et ma perversité se lisait sur mon visage. Or, je souhaitais que celle qui allait devenir ma soumise puisse le constater. Désormais, celle qui avait choisi le pseudonyme de Julia serait mienne… D’une main ferme je plaçais son collier autour de son cou. Puis, au bout de sa laisse, appliquée, Julia s’efforçait de donner satisfaction… Mais cette séance fut relativement brève, le but étant d’y aller progressivement…

La métamorphose du papillon

La métamorphose du papillon

Entre-temps, m la jeune femme laissa la place à Julia. Plus tard, le 22 mars 2015, elle reçut son contrat de soumise, qu’elle signa et remit en main propre à votre serviteur. Plus d’un an après, Julia me fit parvenir cet email :

« Bonsoir Maître Bertrand, Votre chienne et propriété Julia a très très envie d’un gangbang … Elle souhaite un GB des plus pervers où tous ses trous mis à disposition pour satisfaire ces messieurs mais surtout son Maître … Etre entièrement livrée, attachée, défoncée comme il se doit. Et plus le temps passe plus cette envie augmente. Bien évidemment, livrée aux pieds de son Maître, tenue en laisse par ce dernier. Au-delà de son simple plaisir personnel, elle veut satisfaire son Maître en lui prouvant son obéissance, son dévouement, et qu’elle est un bon vide-couilles. Bien à Vous ».

Soumise Julia

L' émergence du magnifique papillon

L’ émergence du magnifique papillon

Vous l’aurez sans doute compris, la crysalide s’est transformée en un somptueux papillon. Et même si j’ai vécu des moments intenses avec Julia, même si à priori c’est elle que je devrais le plus mettre en lumière ici, c’est la femme que je revois actuellement qui me trouble le plus. En effet m la jeune femme s’était muée en Julia, mais est redevenue M, une femme de 23 ans. Quant à Julia, elle n’est plus, n’existe plus, laissant m mettre une majuscule à son prénom. Désormais cinq ans ont passé depuis notre première rencontre. Notons que la jeune femme au départ rencontrée, ne m’intéressait pas autant que la créature enfantée : Julia. Grâce à ma reprise de contact au début de cette année, c’est désormais l’inverse,

La métamorphose du papillon : la conclusion

Je découvre M, celle que je ne connaissais pas, une femme sensible, belle, intelligente. Nous faisons l’amour et nous baisons… Elle et moi profitons à fond de l’instant présent. Désormais, elle me fait part de ses goûts, aussi simples soient-ils, j’en fais de même, car moi aussi j’ai tué BERTRAND

Mais je vais vous faire une confidence, je vais lui organiser un beau gang bang , et l’inviter à une soirée multi-couples, car c’est son souhait.

Puis le joli papillon prendra son envol et déploiera ses gracieuses ailes dans le ciel…

Alors je lui dirai : »Adieu petit papillon »…

Crédits Photos : © Gang Bang à Paris

Laisser un commentaire