Le fantasme de la secrétaire de direction2 min de lecture

Last Updated on 6 jours by Bertrand Bret

Mardi 11 mai 2021, Nissa, ma soumise, avait de nouveau rendez-vous pour la réalisation d’un de ses nombreux fantasmes. En effet, elle souhaitait revêtir la tenue d’une secrétaire de direction… Aussi, elle me fit parvenir une photo de sa tenue, et de la paire de lunettes que je devais valider. J’avais hâte de la retrouver, et elle, hâte de renouer avec ma perversité. Mais, organiser un gang bang en journée revêtait un caractère particulier. En effet, l’ambiance n’est pas la même qu’en soirée, ajoutée aux contraintes des complices du groupe ne pouvant se libérer. Mais le fidèle hervé m’assurait de sa présence. Et il tiendrait un rôle particulier, celui de DAF, quant à votre serviteur, il tiendrait le rôle de DG.Tout était en place pour la réalisation de son fantasme, le fantasme de la secrétaire de direction.

le fantasme de la secrétaire de direction
le fantasme de la secrétaire de direction

La venue de la soumise

Mon objectif pour Nissa, était de toujours la surprendre, pour qu’elle ne se lassa pas. Aussitôt arrivée, une fois son collier en place, à genoux sur son coussin, je lui demandais de fermer les yeux. Puis sortis mon sexe et le lui fis sucer, elle devait sentir celui-ci grossir dans sa bouche, mais devait garder les yeux fermés… Après un bref signal de la main, ce fut au tour du fringuant complice de forcer sa bouche… La jeune femme ne s’ y attendait pas, mais elle me confia, via l’écriture de son compte rendu que cela l’excitait au plus haut point… Nous baisions copieusement sa bouche à tour de rôle.. Cette séance démarrait sur les chapeaux de roue. Enfin notre ravissante créature se changea à l’étage, se préparait sans stresser, j’y tenais par dessus tout.

Nissa belle à souhait
les essayages de Soumise Nissa

Le fantasme de la secrétaire de direction

Elle descendit les marches d’un pas décidé, avec ce formidable sentiment de honte mêlé à une forme de fierté. Nissa souhaitait connaître le masochisme, l’humiliation, perdre toute dignité. Au bar, elle découvrit deux hommes élégants, l’un portant une chemise, boléro et costume. L’autre, chemise et veste. Mais, très tôt se rappela à sa docilité, et à son entière soumission… Elle devait déboucher la bouteille de champagne Mumm, mais n’y parvint pas du fait de son vernis qui n’avait pas eu le temps de sécher… Alors, comme pour lui faire sentir cet échec, elle n’eut à peine le temps de porter la coupe à ses lèvres, que je lui demandais de s’exhiber. Ma soumise s’exécuta, puis nous montra sexe et poitrine, non sans une certaine gêne. Hervé lécha ses tétons, qui n’en demandaient pas tant, sa chatte quant à elle était trempée… Allions-nous valider cette candidature ?

Nissa se prépare dans la salle de bains
Nissa ne porte ni culotte et est nue sous son chemisier

L’entretien d’embauche de la jeune soumise

Assise à son bureau, Nissa devait retranscrire un texte, pendant que le daf, ô combien pervers lui faisait une gorge profonde. Et bien évidemment, tout en ne devant pas faire plus de cinq fautes. Si tel était le cas, elle devait s’empaler sur son sexe… Puis vint la question existentielle de savoir si nous étions prêts à rémunérer à ce poste, une insatiable créature qui passait son temps à visionner des films pornographiques à son poste de travail… Son ipad à portée de la main, elle en visionna deux, devant les protagonistes éberlués… Une main tenant l’accessoire, l’autre caressant son clitoris, nous étions sûrs de ce profil, qui serait sans nul doute retenu par les pervers que nous étions.

Mais comme je connaissais la pudeur de Nissa, j’en profitais pour lui demander de placer le rosebud au fond de son séant. Et bien évidemement, au vu et au su de nous tous… Enfin, pour parachever cette parenthèse sexuelle, nous baisâmes en levrette la chatte de ma soumise, pendant qu’elle essayait tant bien que mal d’enregistrer des rendez-vous professionnels sur mon agenda…

A votre avis, la candidature de la demoiselle a-t-elle était retenue ? 🙂

Crédits Photos : © Gang Bang à Paris

Laisser un commentaire