Lisa la libertine jusqu’au bout des ongles

Lisa la libertine en gang bang

Lisa est certainement une des plus belle femme libertine rencontrée dans la longue histoire du groupe. D’origine Russe, Marocaine et italienne, j’ai tout de suite accroché avec elle, tant physiquement que mentalement. Or Lisa et sa moitié Phil rencontrait les déboires de beaucoup de libertins sur Netechangisme, Quand les rencontres se faisaient avec un autre couple, lui n’accrochait pas avec la femme. Alors que Lisa devenait l’attraction de l’homme, ébloui par tant de beauté. Donc l’un s’ennuyait alors que l’autre pouvait jouer mais ne le faisait pas… Par conséquent, une situation fortement dérangeante qui a fini par les décider à nous contacter.

la libertine aux orgasmes à répétition

Phil, candauliste jouissait fortement à la vue de sa femme « offerte » à des hommes, laquelle jouissait également, mais pas pour les même raisons… Je ne sais plus combien de soirées j’ai organisé pour elle, j’en garde d’excellents souvenirs. Mais un des plus marquant restera certainement ce périple en limousine. Or avec le recul, je constate que cette femme m’a toujours donné envie de me transcender, de la surprendre. Jamais je n’ai pris autant de plaisir à concocter des scénarios toujours plus élaborés les uns que les autres…

La première pluralité masculine

3 hommes pour leur première fois, et 7 hommes pour sa dernière soirée avec nous. Lesquels montaient dans la chambre d’hôtel par grappe croissante à chaque heure passée. Elle tenue en laisse, moi la guidant tout au long des ébats. Donc je puis vous l’avouer enfin, ce soir là mon seul plaisir fût cérébral mais ô combien puissant. Avec Lisa et Phil, c’est le jeu qui primait, Libertiner s’est conjugué au féminin avec cette déesse à l’appétit insatiable dont l’endurance pouvait lui permettre de prendre du plaisir, même parfois 4 heures durant.

Lisa, j’ai envie de te murmurer à l’oreille sous l’œil de Phil que tu nous manques, que tu me manques…

Lisa, c’est toi là-bas qui me sourit ?

Crédits Photos : Gang Bang à Paris

Laisser un commentaire