La soirée gang bang de la mante religieuse3 min de lecture

Nombreuses sont les femmes qui sont venus toquer à notre porte. Par contre, certaines d’entres elles, de par le jeu où la situation, m’ont laissé un souvenir impérissable. Camille est de celles-là, à la fois belle, qui vous éblouit par la finesse de ses traits. Mais aussi parce qu’elle cache admirablement bien son jeu. Cette femme est un volcan en sommeil, une mante religieuse, et quand elle se réveille, gare à vous !. D’ailleurs, ce ne sont pas les quatre hommes, dont votre serviteur, présents ce soir d’été qui me contrediront. Je vous invite donc à découvrir la soirée la plus déjantée de l’été. La soirée gang bang de la mante religieuse.

La soirée gang bang de Camille

Quelques coupes de bon Champagne pour désinhiber

La réussite d’une soirée gang bang ne peut se prévoir à l’avance. Mais une chose est sûre, si vous ne mentez pas, vous aurez bien plus de chances que tous repartent ravis. Ne pas mentir, c’est garantir tout d’abord le nombre exact d’hommes, pas un de plus, pas un de moins. Mais sachez aussi qu’ offrir du bon champagne et un cadre cossu rassurent indiscutablement. Courtement vêtue, Camille arriva aux bras de Marc, qui lui, libertin aguerri, déparait presque aux côtés de la frêle créature. Sa beauté nous éblouissait, tout autant que sa grande timidité. Mais les bulles de sa boisson préférée ne tardèrent pas à faire effet. Et tout en lui souriant, nous en profitions pour poser chacun une main sur ses cuisses. Elle était semble-t-il sensible aux caresses et aux flatteries prononcées par les messieurs…

La soirée gang bang de Camille

Mettre en confiance la femme est la réussite d’une soirée gang bang

Camille s’abandonnait petit à petit, et laissait Chris déboutonner son chemiser. Tout en acceptant l’agile main de Pierre dans son entrecuisse. Le regard complice de Marc, son amant, lui suggérait de s’abandonner. Mais avait-elle besoin de se sentir rassurée ?. En effet, sa soirée gang bang était fidèle à notre promesse. Et, comme nous l’écrivions dans un précédent article, elle pouvait constater qu’elle était la reine de cette nuit estivale. Nous découvrions la sensibilité et la beauté de sa délicate poitrine. Et petit à petit le rouge fit son apparition sur ses joues et sur ses fesses. Mais pour ces dernières, nous savions qu’elle en était la cause : la dextérité de Christophe, le roi de la fessée… Petit à petit, des cris s’échappèrent de la bouche de Camille… Les jouissances auraient ce soir-là la part belle.

La soirée gang bang de Camille

La mante religieuse jouait avec les hommes

Nous assistions à la transformation de la délicieuse soumise, car elle prenait les choses en mains. Engloutissant avec délectation les sexes qui se présentaient à elle. D’une agilité déconcertante, elle s’occupait en même temps de tous les messieurs présents. Quant à Marc; il quitta petit à petit son costume de candauliste passif et voyeur, pour endosser celui de sodomite. C’est ainsi qu’en levrette, son sexe labourait frénétiquement le séant de la belle. Pendant qu’elle me suçait et branlait les deux autres queues. C’est à ce moment précis qu’une image me traversa l’esprit. Celle d’une mante religieuse qui s’offrait aux hommes, comme pour mieux les dévorer ensuite…

La soirée gang bang de Camille

La soirée gang bang de l’été sera aussi celle de l’année

La femme que nous découvrions ce mercredi soir n’en finissait pas de nous surprendre. Pour ne rien vous cacher, je m’interrogeai sur le nombre d’hommes. Était-il suffisant ?, Marc pensait que oui, même si Camille n’en parla pas. Pour ma part, je pensai qu’un homme en plus n’aurait pas été de trop. L’intensité des coïts me sidérait, car non imposée par les mâles, mais par Camille le métronome d’un soir… La mante religieuse venait d’éponger littéralement Marc qui rendit les armes en premier. Excité qu’il était par sa maîtresse, et par le spectacle offert. Car nous pouvions bien parler de spectacle, tant visuel, qu’auditif. En effet les vocalises de la belle Camille furent telles, que nous dûmes passer un cd en fond sonore…

La soirée gang bang de Camille

Une soirée libertine sans aucun tabou

Où allait-elle s’arrêter ?. La seule qui pouvait arrêter les jeux était celle-là même qui nous avait confié les clefs de sa sexualité. Or nous comprîmes que nous étions les apéritifs de sa gourmandise. Je crois me souvenir en écrivant ces lignes, qu’il était question d’une virée aux chandelles après notre soirée gang bang. Mais avant cela, place à la légendaire double pénétration. Et là je vous vois glousser, derrière vos écrans. Facile de l’écrire, mais plus difficile à réaliser, car cela relève plus de l’acrobatie qu’autre chose. Pourtant grâce à l’excitation collective, cette pratique fut un succès. D’ailleurs, ce ne furent pas une, ni deux, mais trois doubles pénétrations qu’elle apprécia particulièrement…

La morale de l’histoire libertine

Nous avons compris que la femme qui nous sollicite se doit de garder un souvenir inoubliable de sa soirée. Aussi, je pense aujourd’hui pouvoir écrire que Camille n’oubliera pas ce moment. Ni même Pierre, ou Christophe, ou Marc, ou encore votre serviteur… Ce fut pour elle une première, et dieu sait si les premières fois sont importantes. Et si vous aussi madame, vous vous demandez comment cela se passe, je vous invite à lire cet article qui vous éclairera. Ou encore ce dernier qui est le parfait guide pour bien organiser une soirée gang bang. Depuis la création du site il y a de cela 17 ans, notre philosophie reste la même : le plaisir en toute sécurité. En 2019, nous entamerons notre dix huitième année d’amateurisme. Donc d’amour du libertinage, mais surtout de celle qui est sans cesse à l’honneur ici, la FEMME.

Crédits Photos : © Gang Bang à Paris